La Croyance en Dieu

 

?????? ????? ??????????? ?????????

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maitre MouHammad Al-’AmIn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

 

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 

ce qui signifie : « Certes, dans la création des cieux et de la terre et dans le changement du jour et de la nuit, il y a des preuves pour ceux qui sont dotés de raison », [sOurat 'Ali 3ImrAn 'Ayah 190].

Le monde est une preuve de l’existence de Dieu ; ainsi selon la raison, les cieux et la terre et les autres créatures auraient pu ne pas exister ou exister à une autre époque, avec une autre forme, ou avec d’autres caractéristiques ; l’existence de ces créatures signifie qu’il y a un créateur qui les a spécifié par le fait d’exister au lieu de ne pas exister, par le fait d’exister à cette époque plutôt qu’une autre et par le fait d’avoir ces caractéristiques plutôt que d’autres.

[La raison est une caractéristique que Dieu a créé dans l'être humain par laquelle il distingue le bien du mal]

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

ce qui signifie : « et ils ont dit si nous avions écouté [avec acceptation] ou si nous avions raisonné nous n’aurions pas fait partie des gens de l’enfer », [sOUrat al-Moulk 'Ayah 10].

 

Ainsi la raison est une preuve dans la religion ; bien que la base de la religion soit le Qour’An et la parole du Prophète ; la raison est un témoin de la religion ; ainsi tout ce qui est parvenu dans la religion ne contredit pas la raison.

Le jugement selon la raison se divise en trois : ce qui est obligatoire selon la raison, ce qui est impossible et ce qui est possible.

Ce qui est obligatoire selon la raison c’est ce dont la raison ne conçoit pas l’inexistence, il s’agit de l’existence de Dieu et de ses attributs.

Ce qui est impossible selon la raison c’est ce dont la raison ne conçoit pas l’existence ; ainsi l’existence d’un associé à Dieu est impossible selon la raison, de même la réunion de deux choses opposées est impossible selon la raison tel que le mouvement et l’immobilité ou la vie et la mort ; ainsi il est impossible selon la raison qu’un objet soit en mouvement et immobile à la fois.

Ce qui est possible selon la raison c’est ce dont la raison conçoit tant l’existence que la non existence ; c’est ce qui admet l’existence après le néant et l’anéantissement après l’existence ; c’est l’ensemble des créatures.

C’est Dieu qui crée toute chose, qui fait passer toute chose du néant à l’existence, Soubhanahou wa ta3AlA, [Soubhanahou wa ta3AlA veut dire Il est exempt de toute imperfection, Il est exempt des attributs des créatures].

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 Ce qui signifie : « Il crée toute chose », [sOUrat Al-FourqAn 'Ayah 2].

Créer dans le sens de faire passer du néant à l’existence est spécifique à Dieu et l’attribuer à autre que Dieu, est de la mécréance.

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 Ce qui signifie : « Il n’y a pas de créateur autre que AllAh », [sOUrat FATir 'Ayah3].

Et Il dit SoubHAnahou wa ta3AlA :

Ce qui signifie : « AllAh vous a créé et ce que vous faites », [sOUrat AS-SaffAt 'Ayah 96].

 

Cette ‘ayah indique clairement que Dieu est le Créateur des corps et de leurs caractéristiques tel que le mouvement, la pensée, la couleur…

Ainsi AllAh a créé le monde à savoir les créatures en deux sortes : les substances et ce qui advient aux substances c’est à dire les caractéristiques des substances.

[Remarque : La plus petite substance que Dieu a créé c'est ce qu'appellent les savants de l'Islam Al-jawharou l-fard -la substance élémentaire- c'est la partie qui ne se divise pas tellement elle est petite et on ne peut pas la voir à l'œil nu ; et un corps est composé de deux de ces substances élémentaires ou plus.]

Les corps se divisent en deux catégories : les corps palpables et les corps impalpables.

Les corps palpables, c’est ce qu’on peut saisir à la main tel que les pierres, les plantes, les humains…

Les corps impalpables,  c’est ce qu’on ne peut pas saisir à la main tel que la lumière, les Anges, les Jinns, les Ames…

Quant aux caractéristiques des corps, c’est ce qui advient aux corps tel que le goût, la couleur, la pensée, le mouvement, le sentiment…

Tous sont des créatures de Dieu. Il n’y a pas d’autre créateur que Dieu.

Dieu n’a aucune ressemblance avec les créatures.

On ne dit pas ou, ni quand, ni comment à son Sujet, On ne dit pas qu’Il est partout, on dit que Dieu existe sans comment et sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, rien n’est tel que Lui, Il n’a aucun équivalent, Il n’a aucune ressemblance avec les créatures et donc Il n’habite pas les cieux ni la terre, Il n’est pas assis ni établi.

On dit que Dieu existe sans endroit et sans comment et ne dépend pas du temps.

Les savants disent :

 

AllAh mawjOUd bilA kayf wa lA makAn wa lA yajrI 3alayhi zamAn

C’est-à-dire : Dieu existe sans endroit, sans comment et qu’Il ne dépend pas du temps.

Ainsi n’est pas musulman celui qui attribut à Dieu les attributs des créatures tel que la localisation, les organes, la position assise, l’établissement, l’humeur, le changement…

Les savants de l’Islam tel que ‘abOU Ja3far aT-TaHAwiyy qui est né en 227 de l’hégire ont dit :

 Ce qui signifie : « Celui qui attribut à Dieu, un des sens des humains certes est devenu mécréant ».

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

Ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui », [ sOurat Ach-ChOurA, 'Ayah 11].

 

Et Il dit Ta3AlA

Ce qui signifie : « Il n’a pas d’équivalent ».

 

L’Imam AHmad ibnou Hanbal a dit :

Ce qui signifie : «  Quoique tu imagines dans ton esprit, AllAh en est différent ».

 

Le compagnon AbOU Bakr As-Siddiq, que AllAh l’agrée a dit :

( al-3ajzou 3an daraki l-‘idrAki ‘idrAkou )

( wa l-baHthou 3an dhAtihi koufroun wa ‘ichrAkou )

ce qui signifie : « Reconnaitre son incapacité à atteindre la Réalité de AllAH est en soi une connaissance et chercher à concevoir Son Être mène à la mécréance et à l’association ».

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 Ce qui signifie : « Ils ne cernent pas Sa Réalité », [ SOUrat TahA, 'Ayah 110].

Les créatures ne connaissent pas la réalité de Dieu, Seul Dieu sait Sa Réalité.

Ainsi nous ne connaissons pas la Réalité de Dieu, de même les Prophètes et les anges ne connaissent pas la Réalité de Dieu, Seul Dieu sait Sa Réalité et il n’est pas permis de dire comment au sujet de Dieu ;

Notre connaissance de Dieu à lieu en connaissant les attributs  obligatoire à Son Sujet tel que la Puissance, la Science, la Volonté, et en connaissant ce qui est impossible à Son Sujet tel que l’impuissance, l’associé, la localisation et en connaissant ce qui est possible à Son Sujet comme créer une chose ou anéantir une.

L’Imam Abou l-Haçan Al-’Ach3ariyy, que AllAh l’agrée, a dit ce qui signifie: « La première chose qu’il est du devoir de l’esclave, c’est de connaItre AllAh, c’est à dire selon ce qui est digne de Lui, Son Messager et la religion qu’Il agrée ».

Dieu n’a pas de début à son existence et Seul Dieu n’a pas de début à Son Existence. Tout ce monde a un début, c’est Dieu qui l’a créé mais Dieu n’a pas de début et Il ne change pas.

Le Prophète MouHammad Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

 Ce qui signifie : « Dieu existe de toute éternité et rien d’autre que Lui n’est de toute éternité », [rapporté par Al-BoukhAriyy].

Dieu a crée toute chose, Il a créé les créatures et Il n’en a pas besoin,

Dieu a crée le ciel, Il n’a pas besoin du ciel Il existe avant le ciel sans le ciel et après qu’Il a créée le ciel Il ne change pas Il existe sans le ciel ;

Dieu a crée le Trône, Il n’a pas besoin du Trône Il existe avant le Trône sans leTrône et après qu’Il a créé le Trône Il ne change pas Il existe sans le Trône ;

Dieu a créé l’endroit, Il n’a pas besoin de l’endroit Il existe avant l’endroit sans l’endroit et après qu’Il a créé l’endroit Il ne change pas Il existe sans l’endroit ;

Dieu est Al WAHid : l’Unique ; Dieu est Unique dans l’absolu. Le grand savant, l’Imam ‘AbOU HanIfah a dit ce qui signifie : « Dieu est unique, pas dans le sens numéraire mais dans le sens qu’il n’a pas d’associé. »

Dieu est unique par Lui même, par Ses Attributs et par Son Acte ; ainsi il n’y a pas un être qui ressemble à Dieu, il n’y a pas un qui a des attributs comme Dieu et il n’y a pas un qui a un acte comme celui de Dieu ; l’Acte de Dieu est sans organes, ni contact, ni mouvement.

L’Imam ‘AbOU HanIfah, que AllAh l’agrée a dit ce qui signifie : «  Il est impossible que le créateur ait une ressemblance avec ce qu’il crée ».

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 Ce qui signifie : « Rien n’est Tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit », [ SOUrat Ach-ChOUrA, 'Ayah 11].

Dieu entend toute chose sans oreille et voit toute chose sans œil ni organe.

Dieu est vivant et Il dit Ta3AlA :

Ce qui signifie : « AllAh, Il n’est de Dieu que Lui, Le Vivant Qui ne s’anéantit pas », [ SOUrat Al-Baqarah, 'Ayah 255].
Dieu est vivant, sans Ame, ni cœur ni chair, il ne meurt pas et ne s’anéantit pas.
On ne peut pas imaginer Dieu.

Parmi les attributs de Dieu, il y a aussi la parole.

L’Imam ‘AbOU HanIfah, qui est un grand savant de l’Islam, né en 80 de l’Hégire et mort en 150 de l’Hégire a dit ce qui signifie : « Dieu parle d’une parole qui n’est pas comme la nôtre, nous parlons par le moyen d’organes et nous nous servons de point de prononciation et de lettres mais Dieu parle sans organe ni lettre ».

La parole de Dieu n’est pas une langue arabe, ni une autre langue, c’est un attribut digne de Dieu qui ne ressemble pas à la parole des créatures.

Ainsi la parole de AllAh 3azza wa jall qui est un attribut de Son être, n’est pas de lettres, ni de voix, ni de sons, ni une langue arabe, ni aucune autre langue et que les livres descendus sur les prophètes, avec leurs langues différentes et leurs mots composés, prononcés par les créatures avec leurs langues et appris dans leurs cœurs, ces livres révélés sont des expressions de l’attribut de la parole de AllAh, qui est l’attribut de AllAh 3azza wa jall, ces livres ne sont pas Son attribut même, l’attribut de AllAh 3azza wa jall.

Ainsi, ces expressions qui existent dans les livres descendus sur les prophètes sont créées, et ce qu’elles expriment, à savoir l’attribut de AllAh 3azza wa jall, n’est pas créé mais est au contraire éternel exempt de début et n’est pas comme la parole des créatures. Tout comme si quelqu’un écrit Dieu, ces lettres ne sont pas Dieu Lui même mais ces lettres sont une expression qui désigne Dieu le Créateur du monde.

Remarque : Les Noms de Dieu on les appelle aussi les Attributs de Dieu  sauf le nom AllAh on ne dit pas attribut, on dit Nom. Par ailleurs les Noms de Dieu sont en deux catégories : une catégorie qu’on ne peut pas appeler autre que Dieu avec et une autre qu’on peut appeler autre que Dieu avec (bien sûr avec un autre sens que celui qui est pour Dieu) ; de la première catégorie il y a : AllAh, Ar-RaHmAn, Al-QouddOus, Al-KhAliq, Ar-RAziq, MAlikou l-Moulki, Dhou l-JalAli wa l-’IkrAm, Al-MouHyI, Al-MoumIt, on ne peut appeler que Dieu avec ces noms ; cependant la plus part des noms on peut appeler autre que Dieu avec, ainsi la personne peut appeler son fils : raHIm, salAm, karIm ou ra’Ouf.

De même le nom al-Moutakabbir au sujet de Dieu n’a pas le même sens qu’au sujet des créatures, le nom de AllAh Al-Moutakabbir veut dire Celui Qui est tout puissant et Qui est exempt des attributs des créatures. Et quand ce terme est employé au sujet des créatures cela veut dire orgueilleux. Donc devient mécréant celui qui dit que Dieu est orgueilleux.

De même le nom al-JabbAr au sujet de Dieu n’a pas le même sens qu’au sujet des créatures, le nom de AllAh Al-JabbAr veut dire Celui a Qui rien ne peut nuire, donc ce terme indique la perfection au sujet de Dieu. Et quand ce terme est employé au sujet des créatures cela veut dire oppresseur, injuste. Donc devient mécréant celui qui dit que Dieu est oppresseur ou injuste

Les savants de l’Islam tel que ‘abOu Ja3far aT-TaHAwiyy ont dit ce qui signifie :« Celui qui attribut à Dieu, un des sens des humains certes est devenu mécréant ».

Il faut savoir qu’il y a des choses qui font sortir de l’Islam, comme insulter Dieu, les Prophètes, les Anges ou, se dire non musulman même en plaisantant…
Aussi, attribuer à Dieu la direction, la quantité, le changement. Ceci consiste à attribuer à Dieu ce qui n’est pas digne de Lui et cela fait donc sortir de l’Islam.

AllAh Ta3AlA, dit dans le Qour’An :

 Ce qui signifie : «  Ils ont dit la parole de mécréance, ils sont devenus mécréants après avoir été musulmans »,[ SOUrat At-Tawbah, 'Ayah 74].

 

Pour revenir à l’Islam, il faut prononcer les deux témoignages en délaissant la mécréance ; les deux témoignages sont :
«
 Il n’est de dieu que Dieu et MouHammad est le Messager de Dieu », et si la personne ne sait pas dire correctement MouHammad elle appelle le Prophète par son surnom à savoir Abou l-GAcim, ainsi elle dit : il n’est de dieu que Dieu et Abou l-GAcim est le Messager de Dieu.

Explication sur la Croyance Musulmane en détails

 

Al Hamdou lil-LAhi rabbi l-3AlamIn,  ( Al-Hayy ) Celui Qui a pour attribut la vie, ( Al-QayyOum ) Celui Qui ne sanéantit pas, Celui Qui prédestine toute la création.

 

La signification de Bismi l-LAh est je commence en citant le nom de AllAh et le terme AllAh est un Nom propre, spécifique à Dieu, qui désigne l’Être glorifié, Qui mérite l’extrême glorification, Qui mérite l’extrême limite de l’humilité et de la soumission, Celui Qui a la Divinité, la puissance pour créer c’est-à-dire faire passer du néant à l’existence.

Le terme dieu est spécifique à Dieu et l’attribuer à autre que Dieu est de la mécréance même si c’est par plaisanterie ou dans un sens figuré.

Ar-RaHmAn c’est-à-dire Celui Qui est très miséricordieux envers les croyants c’est-à-dire les musulmans, et les mécréants (les non-musulmans) dans ce bas monde et envers les croyants uniquement dans l’au-delà, spécifiquement aux croyants dans l’au-delà. Ar-RaHmAn est aussi un nom spécifique à Dieu

Ainsi dans cette vie AllAh fait miséricorde aux musulmans et aux non-musulmans. Même l’air que respirent les mécréants est une miséricorde de Dieu mais dans l’au-delà, la miséricorde de Dieu est spécifique aux musulmans. Donc il n’est pas permis de demander miséricorde pour celui qui meurt non-musulman car Dieu ne pardonne pas à celui qui meurt mécréant.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

ce qui signifie : “ La miséricorde de Dieu dans cette vie concerne le musulman et le non-musulman et elle est spécifique au musulman dans l’au-delà “, [sOurat al-'a3rAf 'Ayah 156].

Ar-RaHIm c’est-à-dire Celui Qui est très miséricordieux envers les croyants.

Et la signification de Al-Hamdou lil-LAhi rabbi l-3AlamIn c’est-à-dire nous remercions AllAh ta3AlA, nous faisons la louange à AllAh ta3AlA par notre langue pour ce qui nous a accordé comme bienfait que nous ne pouvons dénombrer sans que ce soit obligatoire sur Lui. AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

ce qui signifie : “ Si vous essayiez de dénombrer les bienfaits que Dieu vous a accordé, vous n’y arriverez pas ” , [sOurat n-NaHl 'Ayah 18].

 

Rabbi l-3AlamIn c’est-à-dire Celui a Qui appartient le monde, c’est-à-dire Celui a Qui appartient tout ce qui entre en existence.

AllAh a prédestiné tout ce qui advient dans ce monde, donc tout ce qui advient dans ce monde est selon la Prédestination éternelle de Dieu, Qui ne change pas. Dieu fait changer les créatures et Lui ne change pas.

Wa S-SallAtou wa sallAm 3AlA SayyidinA MouHammad ,  aS-SallAt a plusieurs sens en arabe, ici le sens ne veut pas dire prier, mais veut dire nous demandons à AllAh ta3AlA Qu’Il augmente notre Maître MouHammad Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam en honneur . Et as-salAm veut dire qu’on demande à AllAh ta3AlA pour Son Prophète MouHammad Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam, la préservation de ce qu’il craint pour sa communauté. Donc aS-SalAt wa s-salAm : Que Dieu honore davantage notre Maître MouHammad, et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

L’existence de AllAh ta3AlA est obligatoire selon la raison, ainsi ce monde est une preuve de l’existence de Dieu.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

ce qui signifie : « Certes, dans la création des cieux et de la terre et dans le changement du jour et de la nuit, il y a des preuves pour ceux qui sont dotés de raison », [sOurat 'Ali 3ImrAn 'Ayah 190].

Ainsi la raison est un témoin de la religion ; mais la base de la religion c’est le Qour’An et le HadIth ; ainsi tout ce qui est parvenu dans la religion ne contredit pas la raison car la raison est un témoin de la religion.

Donc le jugement selon la raison se divise en trois : il y a ce qui est obligatoire selon la raison, ce qui est impossible selon la raison et ce qui est possible selon la raison.

Ce qui est obligatoire selon la raison c’est ce dont la raison ne conçoit pas l’inexistence. Ainsi l’existence de Dieu et de ses attributs est obligatoire selon la raison. Le seul Être dont l’existence est obligatoire selon la raison, c’est Dieu. De même la moitié de deux est égale à un, ceci est obligatoire selon la raison.

Ce qui est impossible selon la raison c’est ce dont la raison ne conçoit pas l’existence ; ainsi l’existence d’un associé à Dieu est impossible selon la raison, de même tous les attributs des créatures sont impossible selon la raison s’agissant de Dieu.

De même la réunion de deux choses opposées est impossible selon la raison tel que le mouvement et l’immobilité ou la vie et la mort ; ainsi un même objet ne peut pas être en mouvement et immobile à la fois.

Ce qui est possible selon la raison c’est ce dont la raison admet tant l’existence que la non existence ; c’est ce qui admet l’existence après le néant et l’anéantissement après l’existence ; ce sont les créatures. Ainsi les créatures admettent le fait d’exister ou de ne pas exister, le fait d’exister à telle époque ou une autre, le fait d’avoir telle couleur, telle caractéristique au lieu d’autres.

Ainsi obligatoirement, selon la raison il y a un Créateur Qui a spécifier ces créatures par le fait d’exister au lieu de ne pas exister, par le fait d’exister à cette époque ou une autre, par le fait d’avoir telle couleur ou une autre. Il s’agit de Dieu Qui a créé toute chose et Qui n’a aucune ressemblance avec ce Qu’Il a créé , rien n’est tel que Lui et rien n’a de ressemblance avec Lui. Quoi que tu puisses imaginer, Dieu en est différent.

AllAh a créé le monde en deux sortes : les corps et les caractéristiques des corps.

Dieu a créé donc Les corps palpables, (c’est ce qu’on peut saisir à la main) tel que les pierres, les plantes, les humains…

Dieu a créé aussi Les corps impalpables, (c’est ce qu’on ne peut pas saisir à la main) tel que la lumière, les Anges, les Jinns, les âmes, l’air, l’obscurité.

Et Il a créé Les caractéristiques des corps, c’est à dire ce qui advient aux corps tel que le goût, la couleur, la pensée, le mouvement, le sentiment…
Tous sont des créatures de Dieu.

Il n’y a pas d’autre créateur que Dieu ; Il a créé le bien et le mal.
Dieu agrée le bien mais pas le mal, Il récompense le bien mais pas le mal. Dieu ordonne le bien et interdit le mal mais c’est Lui qui a créé et prédestiné l’existence du bien et du mal.

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

 

(wa law chi’nA la’AtaynA koulla nafsin houdAhA wa lAkin Haqqa l-qawlou minni la’amla’anna jahannama mina l-jinnati wa n-nAsi ‘ajma3In)

Ce qui signifie : « si Dieu voulait, Il aurait guidé tout le monde [à l'Islam], mais Dieu a voulu qu’il y ait des humains et des jinn qui entrent en Enfer », [sôurat As-Sajdah 'Ayah 13].

Ainsi si Dieu voulait Il aurait guidé tout le monde, mais Dieu n’a pas voulu cela et Il  fait ce qu’Il veut, il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait.

AllAh Ta3AlA dit dans le Qour’An :

(lA yous’alou 3ammA yaf3al wa houm yous’alôun)

Ce qui signifie : « Dieu n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait et les esclaves seront interrogés », [sOUrat Al-'AnbiyA' 'Ayah 23].

Et Il dit aussi Ta3AlA :

(‘inna rabbaka fa33aloun limA yourId )

Ce qui signifie : « Certes, ton seigneur réalise tout ce qu’Il veut », [sOUrat HOUd 'Ayah 107].

Le Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

(mA chA’a l-LAhou kAn wa mA lam yacha’ lam yakoun )

Ce qui signifie : « Ce que Dieu veut est, et ce qu’Il ne veut pas n’est pas », [rapporté par AbOU DAwOUd].

Tout ce qui arrive dans ce monde est selon la volonté éternelle de Dieu qui ne change pas. Tous les attributs de Dieu ne changent pas, car celui qui change a besoin de qui le fait changer et Dieu n’a besoin de rien. Dieu fait changer les créatures et Lui ne change pas. Ainsi on dit dans les pays musulmans :

(soubHAna l-LadhI youghayyir wa lA yataghayyar )

Ce qui signifie : « Dieu est exempt d’imperfection, Il fait changer les créatures mais Lui ne change pas ».

Aussi Dieu sait toute chose avant qu’elle n’arrive. Il sait de toute éternité, qui va être croyant ou mécréant, ainsi Dieu n’apprend pas des choses, Il sait toute chose avant que le monde existe. La Science de Dieu n’augmente pas et ne diminue pas, elle ne change pas et de même tous Ses Attributs ne changent pas.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

Ce qui signifie : « AllAh vous a créé et ce que vous faites », [sOurat AS-SaffAt 'Ayah 96].

 

Ainsi Dieu a créé le monde en deux sortes : Dieu a créé les corps palpables tel que les pierres, les plantes, les humains…Et les corps impalpables, tel que la lumière, l’obscurité, les âmes, les Anges, les Jinns,… Et Il a créé les caractéristiques des corps, tel que le mouvement, l’immobilité, le goût, l’odeur, la couleur, la pensée, …Ainsi le penchant vers le bien et la volonté pour faire le bien est une créature de Dieu, et le penchant vers le mal et la volonté de vouloir faire le mal est une créature de Dieu. Donc Dieu guide qui Il veut et Il égare qui Il veut, Il n’a pas de compte à rendre.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

(lA yous’alou 3ammA yaf3al wa houm yous’alOUn)

Ce qui signifie : « Dieu n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait et les esclaves seront interrogés », [sOurat Al-'AnbiyA' 'Ayah 23].

Dieu nous apprend dans le Qour’An, que s’Il voulait tout le monde serait croyant, mais Dieu n’a pas voulu. Dieu a voulu qu’il y ait des gens qui vont au Paradis et d’autre qui vont en enfer. Dieu fait ce qu’Il veut. Dieu est le Créateur de toute chose, donc du bien et du mal. Dieu est celui Qui créé le penchant vers le bien et les actes de bien, et Il est Celui Qui créé le penchant vers le mal et le volonté de vouloir faire le mal. Mais Dieu récompense le bien et Il ne récompense pas le mal, Il ordonne le bien et Il interdit le mal. Et Dieu fait ce qu’Il veut, Il n’a pas de compte à rendre, Il a le vouloir sur toute chose et Sa volonté est éternelle, ne change pas comme tous Ses attributs. Tous les Attributs de Dieu ne change pas. Il est Celui Qui fait changer les créatures, et Lui ne change pas. Dieu n’est pas attribué de direction ni de localisation, ni de quantité, ni de forme. Dieu existe sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps. On ne dit pas où, ni quand, ni comment à Son Sujet, Il n’est pas concerné par le tout, ni la partie.

L’Imam Ja3far AS-SAdiq a dit :

Ce qui signifie « Celui qui prétend que Dieu est dans quelque chose ou sur quelque chose ou provient de quelque chose, certes il a fait du chirk [c'est-à-dire il a attribué à Dieu des associés], car s’Il était dans quelque chose, Il aurait été limité et s’Il était sur quelque chose, Il aurait été porté, et s’Il provenait de quelque chose, Il aurait été créé ».

 

L’Imam ‘AbOU Ja3far aT-TaHAwiyy a dit :

(wa man waSfa l-LAha bima3nan min ma3Ani l-bachari faqad kafar )

Ce qui signifie : « et celui qui attribut à Dieu, un des sens des humains certes est devenu mécréant ».

Ainsi attribuer à Dieu la forme, ou la couleur, ou la localisation, ou le changement, ou l’humeur, ou la quantité est de la mécréance qui fait sortir de l’Islam.

Et AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

Ce qui signifie : « Et Il n’a aucun équivalent », [ sOurat Al-'IkhlAS, 'Ayah 4].

Et celui qui est tombé dans la mécréance, il ne revient à l’Islam qu’en prononçant les deux témoignages en délaissant la mécréance, il ne suffit pas de dire as-staghfirou l-LAh, il doit nécessairement prononcer les deux témoignages, comme en disant par exemple : il n’est de dieu que Dieu et MouHammad est le Messager de Dieu pour revenir à l’Islam et ceci dans n’importe quel langue, ce n’est pas une condition que ce soit en langue arabe et si la personne ne sait pas dire correctement MouHammad elle appelle le Prophète par son surnom à savoir Abou l-GAcim, ainsi elle dit : il n’est de dieu que Dieu et Abou l-GAcim est le Messager de Dieu.

AllAh ta3AlA, dit dans le Qour’An :

 (wa laqad qAlOU kalimata l-koufri wa kafarOU ba3da islAmihim)

Ce qui signifie : « Ils ont dit la parole de mécréance, ils sont devenus mécréants après avoir été musulmans », [ sOurat At-Tawbah, 'Ayah 74].

Ainsi tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad ont enseigné la croyance en l’unicité de AllAh, tous ont enseigné que Dieu existe sans endroit, sans comment et Il ne dépend pas du temps. On ne dit pas qu’Il est partout, nous disons qu’Il est sans endroit, sans comment et Il ne dépend pas du temps. Tous les Prophètes ont appelé à la religion de l’Islam, l’unique religion valable, l’unique religion Céleste.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

(‘inna d-dIna 3inda l-LAhi l-islAm)

Ce qui signifie : « Certes, l’Islam est l’unique religion que Dieu agrée », [ sOurat 'Ali 3imrAn, 'Ayah 19].

 

Ceci est un résumé qui rassemble la plupart des connaissances indispensables qu’il n’est permis à aucune personne responsable d’ignorer, concernant la croyance et certains sujets du fiqh, de la purification jusqu’au Hajj, quelques-unes des lois des transactions selon l’école de jurisprudence de l’Imam Ach-ChAfi3iyy et l’exposé des péchés du cœur et des organes tels que la langue et autres.

Ceci est un résumé ( c’est-à-dire peu de mots et beaucoup de sens. L’habitude des savants est de commencer par le livre résumé : ” MoukhtaSar ” et au pluriel ” MoukhtaSarAt ” et ensuite les livres intermédiaires : ” MoutawassiTAt “, ensuite les livres très détaillés : ” MouTawwalAt ” ) qui rassemble la plupart des connaissances indispensables qu’il n’est permis à aucune personne responsable d’ignorer  ( La personne responsable c’est la personne qui va rendre des comptes dans l’au-delà. C’est quelqu’un qui est pubère, sain d’esprit et à qui est parvenu l’appel à l’Islam. La puberté peut avoir lieu avec l’avènement des quinze ans lunaires ou autrement, donc celui qui meurt avant la puberté n’a pas de compte à rendre. Quant au sain d’esprit, c’est celui qui n’a pas perdu sa raison. Ainsi à qui est parvenu l’appel à l’Islam, c’est celui qui lui est parvenu qu’il n’est de dieu que AllAh et que MouHammad est le Messager de AllAh, dans la langue qu’il comprend. ) ( c’est-à-dire qu’il y a des sujets de la religion indispensables à savoir, donc qui est un devoir à connaître [mais cela ne veut pas dire qu'il est un devoir d'ordre personnel de connaitre tout ce qui est dans ce livre], Le Messager de AllAh Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

Ce qui signifie : « Quérir la science de la religion est une obligation pour chaque musulman », [rapporté par Al-Bayhaqiyy]), concernant la croyance ( car la croyance est la meilleur des œuvres. Le Prophète MouHammad Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

(‘afDalou l-’a3mAli ‘ImAnOUn bi l-LAhi wa raçOulih)

Ce qui signifie : « la meilleur des œuvres est la croyance en AllAh et en Son Messager », [rapporté par Al-BoukhAriyy].

La croyance est une condition de l’acceptation des bonnes œuvres.

Avoir une bonne croyance est une condition pour l’acceptation des bonnes œuvres. Ainsi sans la bonne croyance, il n’y a pas de récompense dans l’au-delà.

AllAh ta3AlA dit :

(mathalou l-ladhIna kafarOU birabbihim ‘a3mAlouhoum karamAdin ichtaddat bihi r-rIHou fI yawmin 3ASif )

Ce qui signifie : « Les œuvres de ceux qui ont mécru, sont telle de la cendre emportée par le vent, un jour de tempête », [sOurat IbrAhIm 'Ayah 18].

Le Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

(wa ‘amma l-kAfirou fayouT3amou biHasanAtihi fi d-dounyA HattA ‘idhA ‘afDA ‘ila l-’Akhirah lam yakoun lahou minhA naSIb )

Ce qui signifie : « Quant au mécréant il sera rétribué pour ses bonnes œuvres dans cette vie, mais dans l’au delà il n’aura aucune récompense ».

certains sujets du fiqh ( fiqh veut dire connaissance acquise à partir des preuves détaillées des jugements de la Loi concernant la pratique. Ainsi il est un devoir d’accomplir tous les devoirs selon ce que Dieu a ordonné. Il ne suffit pas de faire l’image des actes et de dire : ” j’ai la bonne intention “, car il ne suffit pas d’avoir la bonne intention, c’est-à-dire qu’il est indispensable que l’acte soit conforme à la Loi de Dieu car la personne sera interrogée sur l’intention et les actes et non pas seulement sur l’intention ou seulement sur les actes. Quant au HadIth :

( ‘innama l-’a3mAlou bi n-niyyAt )

ce qui signifie : “ Certes, les bonnes œuvres ne sont agréées que si elles sont effectuées avec une intention sincère par recherche de l’agrément de AllAh ” [ rapporté par Al-BoukhAriyy et Mouslim ]. C’est-à-dire qu’il est indispensable que l’acte de bien soit fait avec une intention correcte et sincère par recherche de l’agrément de AllAh ta3AlA, pour que cet acte soit accepté et récompensé. Il ne suffit pas d’avoir une bonne intention pour que l’acte soit valable, mais il signifie que les actes d’adorations, tel que la prière, le pèlerinage, le jeûne, la zakAt nécessitent en plus de leurs conditions de validités, une intention pour qu’il soient valables, comme l’intention d’accomplir la prière du DHouhr, ou l’intention de faire celle de l-3ASr, ou d’accomplir le pèlerinage, ou l’intention de faire la 3Oumrah , ou l’intention de jeûner le jour qui vient pour l’accomplissement de l’obligation du mois de RamaDan … ), quelques-unes des lois des transactions ( Il est un devoir d’apprendre les transactions pour celui qui veut s’y engager, comme la location, la vente, l’achat, le mariage et le divorce. ) selon l’école de jurisprudence de l’Imam Ach-ChAfi3iyy (L’Imam Ach-ChAfi3iyy est un savant Moujtahid, c’est-à-dire le degré des savants qui peuvent extraire des lois à partir du Qour’An et du HadIth, tel que MAlik, AbOu HanIfah et l’Iman ‘AHmad Ibnou Hanbal. L’Imam Ach-ChAfi3iyy, son origine remonte à la tribu de Qouraych, la tribu du Prophète MouHammad, il est né en 150 de l’Hégire à Gaza en Palestine et il est mort en 204 de l’Hégire en Égypte. Parmi ses enseignants, il y a l’Imam MAlik. ) et l’exposé des péchés du cœur et des organes tels que la langue et autres ( La personne apprend les péchés des organes pour les éviter, car celui qui ne connaît pas le mal, risque d’autant plus d’y tomber. Le remerciement obligatoire à Dieu c’est d’utiliser les bienfaits qu’Il nous a accordés, dans l’obéissance ( tel que les yeux, la langue et autres ), c’est-à-dire accomplir les obligations et se garder des interdits. Dieu n’a pas besoin de notre remerciement. Dieu n’a pas besoin des créatures ; Il ne Lui advient pas de profit par l’obéissance des gens qui obéissent et Il ne Lui advient pas de nuisance par la désobéissance des gens qui désobéissent.

AllAh ta3AlA dit :

Ce qui signifie : « Et si vous essayer de dénombrer les bienfaits que Dieu vous a accordés vous n’y arriverez pas », [sOurat IbrAhIm 'Ayah 34 ].

 

On apprend aussi le chapitre du repentir. Le Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

Ce qui signifie : « celui qui se repent d’un péché, c’est comme s’il ne l’avait pas commis », donc il faut apprendre les conditions du repentir.  Il y a aussi les lois du jeûne, et les lois générales de la zakAt (l’aumône obligatoire) pour celui pour qui elle est un devoir, et le pèlerinage pour celui qui a la capacité de l’accomplir.

 

L’œuvre d’origine revient à l’un des spécialistes du fiqh de l’Hadramaout, 3Abdou l-LAh Ibnou Houçayn Ibni TAhir.Ont été insérés par la suite beaucoup d’ajouts sur des questions précieuses tout en supprimant ce qu’il avait cité au sujet du soufisme et en modifiant certaines expressions, sans que cela change le sujet.

Il nous est arrivé de citer ce que certains spécialistes du fiqh chaAfi3iyy tels que Al-BoulqIniyy ont jugé plus argumenté afin de montrer ce qui l’est moins dans le livre d’origine.

L’œuvre d’origine (duquel l’auteur a été tiré son livre, c’est le livre soullamou t-tawfIq ‘ilA maHabbati lLAhi 3ala t-taHqIq)revient à l’un des spécialistes du fiqh de l’Hadramaout, 3Abdou l-LAh Ibnou Houçayn Ibni TAhir (mort en 1272 h. Ainsi il arrive souvent que les savants reprennent les œuvres d’autres savants et les commentent ou en font un résumé, sans pour autant demander la permission des auteurs des œuvres d’origines car ceci n’est pas obligatoire dans la religion. Ainsi les savants se fatiguaient à écrire des livres et ne demandaient pas des droits d’auteurs pour ceux qui faisaient du commerce avec leurs livres car ceci n’est pas permis dans la religion selon l’unanimité des savants, ( Ainsi les savants se fatiguaient à écrire des livres et ne demandaient pas une part des gains de ceux qui faisaient du commerce avec leurs livres ). Ainsi selon l’unanimité des savants musulmans il n’est pas obligatoire de donner une rémunération à celui dont on a cité le livre). Ont été insérés par la suite beaucoup d’ajouts sur des questions précieuses tout en supprimant ce qu’il avait cité au sujet du soufisme ( la partie sur le taSawwouf a été délaissée pour ne laisser que le minimum. Le véritable taSawwouf c’est d’apprendre la religion et de l’appliquer c’est-à-dire d’accomplir les devoirs et d’éviter les interdits, tout en ayant le cœur détaché de cette vie. ) et en modifiant certaines expressions, sans que cela change le sujet. Il nous est arrivé de citer ce que certains spécialistes du fiqh chaAfi3iyy tels que Al-BoulqIniyy ont jugé plus argumenté afin de montrer ce qui l’est moins dans le livre d’origine ( Les savants de l’Islam ont plusieurs degrés, premièrement : le degré de MoujtaHid celui qui est apte à déduire des Lois à partir du Qour’An et du HadIth, tels que Ach-ChAfi3iyy, MAlik, ‘AHmad Ibnou Hanbal, AbOU Hanifah et autres. En dessous de cette catégorie, il y a la catégorie de savants appelés ‘aSHAbou l-woujOuh, tel que Al-BoulqIniyy de l’école chAfi3iyy, mort en 805 de l’Hégire. ‘aSHAbou l-woujOuh sont ceux qui déduisent des avis de jurisprudences à partir des textes de l’Imam Moujtahid de leur école. Et la catégorie en dessous c’est ‘ahlou t-tarjIH, tels que An-Nawawiyy de l’école chAfi3iyy donc ‘ahlou t-tarjIH, leur rôle est certes de faire prévaloir un des avis de ‘aSHAbou l-woujOuh sur un autre, en précisant que cette avis à plus d’arguments [ preuve du Qour'An et du HadIth ] qu’un autre).

Il convient donc de lui consacrer une attention particulière pour que les actes soient agréés

A voir : Les connaissances indispensables de la croyance : signification de je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu

La louange est à AllAh, le Créateur du monde.

 

Informations supplémentaires